Critique DVD : Pinocchio (Limited issue – Zone 1)

Le 26 octobre 1999, Pinocchio sortait pour la première fois en DVD aux États-Unis, en Édition Limitée (limited issue). Il fait parti des neufs films sortis dans la collection Limitée (avec Peter Pan, La Belle et le Clochard, Les 101 Dalmatiens, Le Livre de la Jungle, La Petite Sirène, Hercule, Mulan et Le Roi Lion 2). Je vais critiquer ce DVD.

Mon avis sur le DVD de Pinocchio

Pinocchio est inspiré des contes de Carlo Collodi. Il reste un grand chef d’œuvre de Disney, et un grand film d’animation. Certains le préfèrent même à Blanche-Neige et les Sept Nains. Malgré cette évolution technique, je n’ai pas énormément accroché à ce film, même après avoir tenté trois fois de le regarder.

Il propose des personnages hauts en couleur. Pinocchio n’est pas le héros que je préféré le plus, mais il ne me dérange pas dans ce film. Gepetto est un personnage avec un côté attendrissant, doux et il est un bon père pour Pinocchio. Cléo et Figaro sont aussi au rendez-vous, idem pour Jiminy, bien qu’il ne soit pas spécialement un de mes préférés. En revanche, je ne supporte vraiment pas Grand Coquin, et je ne suis pas hyper fan du cocher.

Les décors sont vraiment une prouesse pour l’époque. Les paysages, les coucous de Gepetto, les horloges, tout est plein de détails. Rien que la mer, les effets de l’eau, ça dépasse de loin ce que Blanche-Neige et les Sept Nains avait atteint quelques années plus tôt. Vraiment du bon travail d’Albert Hunter (ce fut le dernier film sur lequel il travailla avant son décès en 1942).

La musique du film ne m’a pas énormément marqué, mais elle reste de bonne facture. La chanson « Quand on prie la bonne étoile » est l’une des plus grandes chansons de l’univers Disney, souvent reprise dans les parcs d’attractions Disneyland.

Bien que je n’accroche pas au film et qu’il soit souvent trop long, cela reste un film qui a marqué le public pour ses personnages.

Image

Parlons de cette édition maintenant ! Le transfert est assez instable, granuleux et sale. La restauration avait été 0faites en 1992 pour la ressortie cinéma US, mais c’est le même transfert que cette VHS, et l’image est trop sombre. Elle manque surtout de clareté et de netteté. Il faudra attendre le Blu-Ray pour avoir un transfert digne de ce nom.

Menus et langues

Le menu est fixe et présente la jaquette de la VHS et du DVD.

Le film est proposé en Anglais et français Dolby Surround. Chacune des pistes audios bénéficie des textes et génériques dans leur langue respective.

Bonus

Cette première édition DVD propose un seul bonus inédit pour l’époque : la bande-annonce de la sortie cinéma. Ce bonus sera repris sur l’édition Platine en DVD et Blu-Pay, paru en 2009.

Conclusion

Pinocchio marque un début mitigé pour sa primière sortie DVD. L’image est plutôt mauvaise et vraiment assez sale à certains moments. Pour ceux qui veulent acheter cette édition, passez-y, il n’y a rien qui permet de justifier cet achat.

Articles associés

A propos de WCD199317

Je suis le modérateur de Disney Magie. Je suis passionné de films d'animations, de musique, de doublages, de littératures et des sorties vidéos.
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>