Critique : édition Blu-Ray de Toy Story

Le 23 mars 2010 marquait la sortie en Blu-Ray d’Histoire de Jouets 1 et 2 (Toy Story 1 et 2) en Blu-Ray, tous en édition séparé. Je vais vous critiquer le premier film.

Mon avis

Histoire de Jouets (Toy Story) est le premier film produit par les studios Pixar. Je dois dire que c’est grâce à ce film qu’a commencé mon amour pour Pixar, et par la suite pour tout ce qui entoure la saga Histoire de Jouets (Toy Story), dont les suites et les courts-métrages. Non seulement John Lasseter a offert une histoire tellement plein d’émotions, très bien ficelée, passionnante, pleine d’action, mais en plus, c’est un des plus drôles que Pixar a fait et il me met de bonne humeur.

Les personnages sont tous haut en couleur et ils sont tous très drôles. Buzz est vraiment le plus drôle, chaque réplique reste en tête comme  »Vers l’infini et plus loin encore » (Vers l’infini et au delà dans la VF) ou  »Répondez Astrobase » et il est aussi touchant, rien que de le voir faire fasse à la réalité qu’il ne peut pas voler me verse des larmes pendant longtemps. Il me donne envie de voler avec lui comme à la fin. Andy est aussi un enfant que j’ai envie d’avoir, rien que jouer avec lui avec ses jouets ou sortir pour faire des sorties. Woody est un personnage qui est un peu le leader, il a peur d’être mis de côté par Andy avec l’arrivée de Buzz. Malgré ça, ce n’est pas le personnage que je préfère de la saga. Les autres personnages sont aussi drôles que amusant, rien que Monsieur Patate, ou encore Rex qui est touchant et il a des répliques comme Waaaaa qui sont cultes. Malgré que la saga figure dans mon top 5, il m’arrive de zapper la scène de Woody dans la fenêtre de Sid qui me tape sur les nerfs.

0

Les décors sont une prouesse pour l’époque. Le travail a été très difficile, car c’est le tout premier long-métrage de la compagnie à être réalisé entièrement sur l’ordinateur. Mais pour l’époque, le rendu est plutôt bon, même si il y a quelques moments qui ne sont pas très beaux comme la scène où Andy se prépare à aller à Pizza Planet. En plus, Randy Newman signe une des plus B.O les plus mémorables, on a T’as trouvé un ami, une de mes chansons cultes, qui nous montre l’émotion entre Andy et Woody. En plus, il contient des instrumentaux qui m’arrivent de fredonner, dont la scène de la poursuite.

Ce film a sa place dans mon cœur, il figure dans mon top 5 et je ne me lasserais pas de le regarder.

Image

Parlons de cette édition. Elle propose un transfert de très bonne facture. L’image est propre et claire, l’apport de la HD apporte une plus grande dimension à l’image et permet de ressortir tous les défauts de l’animation. L’image manque cependant un peu de netteté, du fait des quelques scènes floues, mais l’image est en général très satisfaisante.

Menus et langues

Le menu est animé, il présente des croquis des films sur un fond du premier film en image de la chambre d’Andy. En plus, le menu est interactif et il se souvient de où vous vous êtes rendus dans le film si vous fermez votre lecteur Blu-Ray.

Le film est proposé en anglais DTS-HD 5.1, en français (Québécois) et en espagnol Dolby Digital 5.1. On peut noter une légère désynchronisation sur la chanson « Je suis ton ami » sur la piste française, défaut qui n’était pas présent sur les éditions précédentes ou même sur la VO.

Bonus

Cette édition marque son début en haute définition. À l’image d’Une Vie de Bestiole (1001 Pattes en France), sorti en mai 2009 et sa première suite, cette édition est proposé avec un seul disque Blu-Ray. Malgré tout, ça n’empêche aucunement la compagnie de proposer une énorme quantité de bonus.

Cette édition propose d’ailleurs plusieurs contenus inédits lors de cette sortie. Le premier d’entre eux est un aperçu de la suite Histoire de Jouets 3 (Toy Story 3), qui est désormais rendu inutile, puisque le film est déjà sorti.

Ensuite s’en suit un tout nouveau commentaire audio de John Lasseter et Andrew Stanton, qui parle de la fabrication du film et de l’ambiance du film. Un commentaire intéressant pour ceux qui veulent tout savoir sur le film.

On passe maintenant au documentaire Le carnet de bord de la mission de Buzz Lightyear, qui parle du décollage dans l’avion que font les astronautes et c’est parlé par Buzz Lightyear.

On continue la visite avec Les chemins qui mènent à Pixar – Les artistes, un documentaire qui parle de l’influence qu’a ce film sur les nouveaux animateurs de Pixar.

On passe à trois histoires du studio : L’auto de John, Bébé AJ et Courses en scooter, qui sont trois documentaires qui donnent des anecdotes sur les étapes de la fabrication d’une scène et de deux personnages.

S’en suit un documentaire : Buzz conquiert Manhattan, qui parle du ballon qui a défilé à Manhattan.

La section des nouveaux bonus se termine avec Le vendredi Funeste: Une Histoire de jouets inédite, qui est un documentaire sur la première version du film, qui a été modifié, car jugée trop mauvaise. On y présente ce qu’aurait pu être ce film à l’origine avant d’être modifié par John Lasseter.

Le reste des bonus sont tous tirés de l’édition collector de 2005 (aucun bonus du coffret anthologie n’a été repris sur le DVD de 2005 ou le blu-ray).

Il comprends un documentaire Les réflexions des cinéastres, le making of du film, le documentaire sur l’influence d’Histoire de jouets et un documentaire sur la conception visuelle du film. Le reste sera décortiqué par section.

On passe au menu des scènes coupées, qui comprend 8 scènes coupées, entre coupées d’une présentation pour deux scènes abandonnées et d’une autre pour les séquences supprimées en version Story-board.

On passe à la section Conception, qui comprend des vidéos et des galeries d’images avec des esquisses, des peintures sur les personnages et les décors tel qu’on les voit dans le film (dont la chambre d’Andy et celle de Sid), ainsi que sur la modélasitation 3-D des personnage et des vidéos sur le choix des couleurs des personnages et des décors.

S’en suit la section Récit, qui comprend un documentaire : Promotion de  »L’armée des hommes verts » (qui est une réunion des animateurs sur la scène des soldats pour les cadeaux d’Andy), une scène en storyboard du nouveau jouet d’Andy et une comparaison entre les storyboard et la scène finale de  »la poursuite ».

Puis la section Production, qui propose un documentaire sur le survol des étapes de la production. Un documentaire sur les petits trucs de conception visuelle, une visite du studio d’animation et une version multilingue de l’arrivée de Buzz dans la chambre d’Andy.

On passe maintenant à la section Musique et son, qui comprend le vidéoclip  »You’ve got a Friend in me », un documentaire sur la conception sonore et des démos sur les instrumentaux et la chanson  »You’ve got a friend in Me ».

On finit avec la section publicité, qui comprend des interviews avec les personnages, des bandes-annonces cinéma, des publicités télévisées, des affiches cinéma et 15 courts-métrages d’Histoire de jouets.

Le Blu-Ray vient avec un DVD, qui réunis seulement les nouveaux bonus ajoutés pour la sortie Blu-Ray. Les anciens bonus passent donc à la trappe par rapport au Blu-Ray.

Conclusion

Histoire de Jouets (Toy Story) est marqué par son début exceptionnel en Blu-Ray en 2010. Ce film, qui a marqué l’histoire du cinéma, est proposé avec un très bon transfert, ainsi qu’une grande quantité des bonus, même si les plus intéressants sont ceux des anciennes éditions. Recommandé !

Articles associés

A propos de WCD199317

Je suis le modérateur de Disney Magie. Je suis passionné de films d'animations, de musique, de doublages, de littératures et des sorties vidéos.
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>