Critique : édition Blu-Ray US « Le monde de Nemo »

Le 4 décembre 2012 marquait le début en Blu-Ray du film « Trouver Nemo » (Le Monde de Nemo en France, Finding Nemo aux USA), mais également le début du film en édition 3-D aux États-Unis, en édition collector. N’ayant cependant aucun équipement pour lire le 3-D et ne le possédant pas, je vais donc m’attarder sur l’édition 2-D.

Avis

Trouver Nemo est un film des productions Pixar, sorti en 2003. Ce film d’animation est devenu l’un des films les plus rentables de l’histoire au même titre que La Reine des Neiges et Le Roi Lion. Il est sorti deux ans après Monstres inc. qui fut un grand succès commercial et critique. La barre était haute, car le précédent était un vrai chef-d’œuvre, mais celui-ci parvient à être à la hauteur de son précédent.

L’histoire est très bien ficelée, pleine d’humour et d’émotion. Les personnages sont vraiment haut en couleur. Marlin (Marin) n’est peut-être pas le personnage que je préfère le plus, il est quelques fois énervant, mais il peut être très touchant, notamment quand il voit que les oeufs ne sont plus là, ou lorsqu’il se remet en question sur son rôle de père dans le C.E.A.!

Doris est sans conteste ma préférée (c’est même un de mes personnages Disney/Pixar préférés), non seulement elle est très drôle (quand elle imite la baleine, elle me fait rire à chaque fois) mais elle est aussi très touchante. Elle sort des répliques cultes, notamment  »Je vais t’attraper » ou encore  »Une promenade en mer ».

Nemo est un enfant adorable, mais c’est aussi un personnage comme j’aimerais avoir pour nager avec lui et partir à l’aventure. Zoui est aussi un personnage que j’aime énormément, non seulement il rêve de retourner à la mer, mais il ferait tout pour que Nemo retourne à l’océan. Les autres personnages sont aussi au rendez-vous, que ce soit Bruce avec ses répliques cultes comme « Les poissons sont nos amis pas de la bouffe ». Georges pour sa générosité et sa bienveillance avec Marlin, ou encore les poissons de l’aquarium (pas juste Zoui) qui sont de bons amis pour Nemo. N’oublions pas Darla, qui fait du mal aux poissons (notamment avec Nemo).

Édition Blu-ray Américain

Édition Blu-ray Américain

Les paysages sont exceptionnels et impressionnants. Rien qu’en regardant la mer ou encore le courant C.E.A. On reste scotché tellement on a l’impression d’être dans la réalité, et réellement dans la mer. L’eau est tellement bien reproduite en 3D, qu’elle nous donne envie d’aller avec eux dans l’océan. La B.O (musique du film) quand à elle, est très bien faite et nous nous envolons directement avec Marlin, à l’aventure. Les thèmes restent en tête, dont celle d’ouverture (qui revient régulièrement), ou encore lors du courant C.E.A.

C’est un film qui est non seulement mon deuxième Pixar préféré, mais il a aussi sa place dans le top 10 de mes films préférés. C’est un film que je ne me lasserais jamais de regarder.

Image

Parlons de cette édition. Cette édition propose un transfert exceptionnel et vraiment à couper le souffle. Déjà que le DVD avait un transfert parfait, celui-ci l’est tout autant. Elle permet de ressortir les détails non visibles en DVD, dont les particules de l’océan ou encore le courant dans le C.E.A. ! Le contraste est vraiment extrêmement bien rendu, aucun défaut de compression, et on reste ébloui devant le transfert exceptionnel du disque. Une excellente mise à jour.

Menus et langues

Les menus des deux disques sont animés. Le disque principal présente la maison de Marlin, et le disque bonus présente la même chose, mais d’un angle différent. Tout aussi exceptionnel que celui du DVD Collector de l’époque. En plus, le menu est interactif et il se souvient de votre position dans le film si vous fermez votre lecteur Blu-Ray.

Le film est proposé en anglais Dolby True HD 7.1, en Dolby Surround, vidéo descriptive, ainsi qu’en anglais, français (Québécois) et espagnol Dolby Digital 5.1.

Bonus

Ce film a eu droit à un traitement digne de ce nom lors de sa sortie en DVD Collector en 2003. Non seulement très complet, mais il permettait également d’entrer dans toutes les ficelles du film. Cette édition Blu-Ray, sortie 3 mois après la sortie du film en 3-D au cinéma, n’échappe pas à la règle, et propose une édition digne de ce nom. Fait à noter, tous les anciens bonus se trouvent seulement sur le second disque (sauf le court-métrage), ceux du premier disque sont tous inédits.

On commence par décortiquer le premier disque. Cette édition marque le retour de la fonction Ciné-Explore, une fonction qui propose un commentaire audio, jumelé avec des galeries d’images, des interviews, des photos des coulisses du film, mais aussi des dessins d’origines des animateurs. Non seulement ce bonus est passionnant, mais il nous permet d’en savoir plus sur le film, notamment sur la scène d’ouverture, qui a été changée trois fois avant d’obtenir celle qui a été gardée dans la version finale du film.

Le seul ancien bonus proposé sur ce premier disque est le court-métrage Bibelot de 1989, présenté lors de la sortie 3-D du film au cinéma.

On passe maintenant au documentaire Table ronde avec les cinéastes, une réunion de ceux qui ont travaillé sur le film. Le reportage donne des anecdotes intéressantes, notamment sur le choix d’Ellen Degeneres pour le rôle de Doris, ou encore Albert Brooks pour celui de Marlin.

Le prochain sur la liste est Le voyage sous-marin nouveau genre, qui parle de l’attraction consacrée au film et son historique, ainsi que des rénovations effectuées sur le sous-marin (car oui, il a servi avant pour 20 000 Lieux sous les Mers).

On passe maintenant à l’ouverture alternative. Il s’agit d’une des trois scènes d’ouvertures effectuées pour le film. Totalement diifférente de la version finale, elle a cependant bien fait d’avoir été coupée, car elle était moins bonne que celle de la version finale.

Édition 3-D américain

Édition 3-D américain

On termine la visite des nouveaux bonus avec le documentaire Retour en arrière 101, qui revient sur l’évolution et la conception de l’histoire avec John Lasseter. Malgré sa courte durée, c’est un beau retour en arrière sur sa conception.

Ce n’est pas tout, on termine par l’Aquarium, qui est un bonus du menu, et peut être utilisé comme fond d’écran pour se détendre.

On passe maintenant au deuxième disque. On revient aux Aquariums, qui est le même principe que celui du premier disque, et propose six lieux du film au choix :

  • l’anémone,
  • les méduses,
  • le plateau corallien,
  • la barrière de Corail,
  • le barrière de sable,
  • le banc de poisson.

Le reste des bonus est tiré de l’édition DVD précédente. Il y a donc le documentaire Illustration en revue, le making-of, le documentaire Exploration de la barrière de Corail, une visite du studio, le documentaire La vieille école, quatre prises ratées, sept scènes coupées, une bande-accroche, trois bandes-annonces cinéma, des infos sur Georges, Bruce et Nigel, deux types de plaisanteries (un avec ABC et un du DVD) et l’encyclopédie de Mr Raie.

Le Blu-Ray vient avec un DVD du film.

Conclusion

Trouver Nemo marque un début remarquable en Blu-Ray. En plus de proposer une image exceptionnelle et à couper le souffle, il est proposé avec une immense quantité de bonus permettant de s’attarder vraiment sur les coulisses du film. Une édition que tout le monde doit avoir dans sa collection. Hautement recommandée !

A propos de WCD199317

Je suis le modérateur de Disney Magie. Je suis passionné de films d'animations, de musique, de doublages, de littératures et des sorties vidéos.
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>