Critique : édition Blu-Ray US de Merlin l’Enchanteur

Le 6 août 2013 marquait la sortie des trois films : « Merlin l’Enchanteur« , « Robin des bois » et « Oliver & Compagnie« , en Blu-Ray aux États-Unis. Ce dont que je vais vous parler aujourd’hui est l’édition Blu-Ray US du film d’animation Disney : Merlin l’Enchanteur (The Sword in the Stone) .

Avis

Le film est inspiré de  l’oeuvre de Terence Hanbury White : « L’épée dans la pierre« . Malheureusement, ce film marque une déception et j’ai vraiment été déçu du film.

Premièrement, ce qui fâche : L’histoire. Au même titre qu’Alice au Pays des Merveilles, le scénario est inexistant. À part pour suivre l’apprentissage d’Arthur (Surnommé « Moustique »), le scénario est complètement décousu, les scènes s’enchainent sans vraiment de rapport entre eux, et le spectateur s’y perd facilement. Même reproche que pour Taram et le Chaudron Magique d’ailleurs. Loin de l’immense travail, de l’aspect très dramatique et de l’émotion très présente du précédent film Disney : Les 101 Dalmatiens.

Ensuite, les personnages. Non seulement les personnages (en particulier secondaires) sont assez froids et pas très chaleureux, mais il manque ces personnages hauts en couleur qui restent en tête dans la mémoire des gens. Rien que Hector, mais aussi Kay, sont tellement énervants que même le public ne s’y attache pas. Heureusement, les personnages principaux s’en sortent mieux, que ce soit Merlin, qui est un être bourru qui ferait tout pour aider dans le cheminement d’Arthur, Archimède, un hibou très drôle, bourru et aussi très protecteur, et surtout Madame Mim, mais c’est dommage que celle-ci dispose d’une apparition trop courte, car elle a de quoi figurer dans la liste des méchantes cultes de Disney. Je vous conseille la bataille entre ces deux adversaires (Merlin vs Madame Mim), car il s’agit là du meilleur moment du film.

Les paysages ne sont pas les plus beaux que Disney est fait, mais ils restes de bonne facture. Ils sont plutôt simples mais le décor du château est très bien fait.

Ce film marquera le début des frères Sherman, qui malheureusement m’a déçu (même ceux-ci reconnaitront plus tard qu’il est loin d’être aussi bon que Mary Poppins ou Les Aristochats). Mais comme il s’agit de leur premier travail, c’est normal, c’était un début pour eux, donc je les pardonne. On verra leur talent par la suite dans les films suivants. S’il fallait citer une chanson, ce serait « Higitus Figitus« , qui est la seule chanson mémorable du film. Elle est malheureusement trop mise de côté aujourd’hui.

Bref, ce film m’a vraiment déçu et c’est un film qui, malgré que je ne le déteste pas, ne figure pas dans ma collection Disney (je n’ai plus le Blu-Ray d’ailleurs).

Image

Cette édition propose un transfert extrêmement décevant. En plus d’un recadrage abusif, qui fait perdre presque la moitié de l’image, cette dernière souffre d’une utilisation trop abusive du DNR. En plus d’être floue tout au long du film, de nombreux détails (même gros) visibles en DVD ont disparus (dont le nez de Pelimore lors de son entrée au château notamment). Les couleurs sont totalement dénaturées et trop lisses, c’est 0très desagréable à regarder et surtout indigne du support HD.

Ce qui est étrange, car Robin des Bois bénéficie aussi de l’utilisation du DNR (on le voit dans quelques scènes, dont la scène d’ouverture est le plus flagrant), mais l’image reste belle en tout temps, sans pour autant être exceptionnelle (car l’image reste encore sale à certains moments).

Donc ceux qui ont l’édition de 2008 de ce film, cette édition Blu-Ray est à éviter absolument.

Menus et langues

Le menu est animé, présentant des extraits du film seulement, sans fond et assez mal réalisés. Même le menu de 2008 s’en sort mieux que celui-ci. Malheureusement, le menu n’est pas interactif.

Le film est proposé en anglais et français DTS-HD 5.1, en anglais Dolby Surround, en espagnol Dolby Digital 5.1 et en russe et portugais MONO.

Bonus

Cette édition marque non seulement une baisse immense en qualité d’image, mais aussi côté bonus. À part un seul bonus inédit, les autres suppléments sont tirés du DVD sortit en 2008.

Le bonus inédit est l’ouverture alternative. Il s’agit de la scène d’ouverture où Arthur rencontre Merlin, mais elle est différente de la version finale, et plus sombre. Dommage qu’elle ait été supprimée, car on a une apparition de Madame Mim qui veut lui jouer un tour, et on comprend mieux pourquoi elle tient tant à prendre le pouvoir de Merlin.

Les autres bonus sont tirés de l’édition DVD de 2008. Il y a l’extrait All About Magic, le documentaire des frères Sherman : Une musique magique, le fameux chantons ensemble, et deux courts-métrages de Mickey : Le brave petit tailleur et Chevalier d’un jour.

Le Blu-Ray vient avec un DVD du film. Le DVD contient les bonus absents du Blu-Ray, à savoir les galeries d’images et les textes informatiques sur le film.

Conclusion

Merlin l’Enchanteur marque un début très décevant en Blu-Ray. Non seulement l’image est plus qu’indigne du support HD, mais en plus, rien sur cette édition n’est vraiment intéressant pour justifier son achat, cela malgré la présence d’un bonus inédit.

À éviter absolument, achetez l’édition DVD de 2008, même pour ceux qui ne l’ont pas !

A propos de WCD199317

Je suis le modérateur de Disney Magie. Je suis passionné de films d'animations, de musique, de doublages, de littératures et des sorties vidéos.
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>