Critique : Édition Diamant de Bambi

Le 1er mars 2011 aura marquait l’arrivée en Blu-Ray du film Disney : Bambi, dans une édition Diamant, aux États-Unis. Je vais donc critiquer cette édition.

Mon avis

Bambi est inspiré de l’œuvre de Felix Salten, parue en 1923. Ce film a marqué la fin du premier âge d’or avant son passage à celui qui durera durant les années 40.

Bien que la production fut difficile, cela a valu la peine, car l’histoire est très forte, dramatique, pleine d’émotions. Avec le peu de dialogues et le réalisme des personnages, « Bambi » réussi à faire passer beaucoup d’émotion sur les personnages.

Bambi est un faon passionnant, loin de l’innocence de Blanche-Neige ou Pinocchio. C’est un personnage mignon et curieux enfant, mais qui adulte, s’affirme avec un fort caractère. Bambi est toujours prêt à aider les autres. Féline est un héroïne qui est adorable, très aimante. Son couple avec Bambi est adorable également. La mère de Bambi est de celle qu’on aimerait avoir : aimante, attentionnée, toujours là pour son enfant. La scène de sa mort fait très peur, elle déchire le coeur et donne les larmes aux yeux à chaque visionnage. Pan-Pan est le seul personnage comique de ce film, il apporte sa touche d’humour et un peu de légèreté au film. Les autres personnages sont aussi au rendez-vous, que ce soit la belle Fleur, le sage et bourru Hibou ou encore le Prince de la forêt, pour son côté protecteur.

Les décors sont vraiment la plus grande réussite du film et surtout les plus beaux que Disney a fait. C’est tellement détaillé et tellement beau qu’on a l’impression d’être dans la forêt. L’ouverture nous plonge dans cette forêt qu’on rêve d’habiter.

La B.O (musique) est à l’image du film : sublime et très mémorable. Bien que les chansons ne soient pas chantées par les personnages (mais par les choeurs seulement), elles sont mémorables et servent bien les personnages. Que ce soit « Love is a Song » ou encore « A Bring You a Song« , elles sont magnifiques et attendrissantes. La musique est sublime et reste en mémoire dès le premier visionnage. La scène d’ouverture nous plonge directement dans le film et plusieurs musiques me donnent des frissons (notamment la scène d’attaque des chiens sur Féline).

Bien que ce soit un film que je n’aimais pas petit et qui me faisait peur, « Bambi » est remonté dans mon estime depuis 8 ans. Il se trouve aujourd’hui dans mon top 10. Je ne me lasserai jamais de regarder ce film, et ce malgré les années.

Qualité d’image

Cette édition propose un transfert remarquable, entièrement débarrassé de toutes saletés. L’image est très claire, très détaillée, permettant de ressortir les détails et le soin apporté à ce film. Un vrai travail de restauration a été fait sur cette édition et une amélioration par rapport à l’édition précédente (qui était déjà très bonne).

Menus et langues

Le menu est animé, où on passe dans toutes les saisons. En plus, le menu est interactif et il se souvient de où vous vous êtes rendu dans le film si vous fermez votre lecteur Blu-Ray.

Le film est proposé en anglais DTS-HD 7.1, en français et en espagnol Dolby Digital 5.1.

Bonus du Blu-Ray « Bambi« 

Ce film d’animation Disney est le troisième à sortir en édition Diamant, avec une interactivité incroyable et une grande quantité de bonus. Pour la première fois depuis 2001, c’est le film qui ressort sans avoir de disque bonus. Cette édition ne comprend donc qu’un seul disque. Malgré cela, il est livré avec une quantité immense de bonus, un mélange entre nouveaux et anciens suppléments.

0Ce Blu-Ray marque le retour de la fonction Disney View, qui permet de remplacer les bandes noires par des bandes colorées.

Il vient aussi avec une présentation de Diane Disney Miller (aujourd’hui décédée), qui fait une introduction avant le film.

Le premier bonus est la fonction Disney Second Screen. Elle permet de connecter l’Ipad au Blu-Ray afin de visionner des bonus supplémentaires pendant le visionnage du film. Cependant, contrairement aux autres éditions, elle n’est disponible que lorsqu’on choisi l’anglais dès le début. Cette fonction propose beaucoup de contenus super intéressants, que ce soit des jeux, des galeries d’images supplémentaires, le tracé des animations des personnages sur papier de certaines scènes, des jeux, des story-boards, des vidéos sur les coulisses du film (dont un sur la caméra multiplane). Bref, une fonction passionnante pour tous les passionnés de l’animation.

Ensuite, on passe à La réunion de Travail de Walt Disney, un bonus tiré de l’édition de 2005. Ils ont amélioré ce supplément pour en faire un commentaire audio interactif. Ce bonus peut être comparé au documentaire interactif de La Belle et la Bête. Bizarrement, il utilise le transfert de 2005 et non le nouveau transfert du Blu-Ray. On évoque toutes les réunions de travail de Walt pendant le film, mais il est entrecoupé de bonus (qui interrompt le film, puis revient au film une fois le bonus terminé). On peut aussi aller dans un menu pour voir les bonus inclus dans ce commentaire interactif.

Le premier bonus de cette visite est Les réunions de travail avec Walt. On y évoque le travail et l’évolution du scénario que Walt a fait sur ce film.

On passe ensuite à deux personnages : La tamia et l’écureuil, qui à l’origine devaient être plus présents, mais qui au final ont été réduits au minimum pour se concentrer sur Bambi.

On passe maintenant au court-métrage Mickey et Pluto Golfeurs, un petit film d’animation de Mickey et Pluto qui a servi d’inspiration pour le film (notamment lorsque Pluto rencontre l’écureuil).

Ensuite, il y a la scène coupée Bambi coincé sur le roseau, qui étrangement, se trouve aussi dans les bonus. Bambi est coincé sur un roseau et il tente de s’en sortir, avec l’aide d’une des souris (qui vit dedans), cependant elle est plutôt longue et je préfère celle finale.

Là, on va au segment Dessiner la vie, qui parle du travail des animateurs sur les personnages et des difficultés rencontrées pour animer ces personnages (car ils furent tous difficile à animer). Bref, un segment passionnant.

Ensuite, vient le segment Les oiseaux par la fenêtre de Walt, qui parle des oiseaux de la scène de la pluie et comment un matin pluvieux de Walt (où des oiseaux sont entrés chez lui) a servi d’inspiration pour faire cette séquence.

On va maintenant au segment La forêt de Bambi, on y parle du travail fait sur l’aspect graphique du film et du travail artistique que Tyrus Wong a fait sur ce film.

Une autre scène coupée est proposée lors de cette visite : Deux feuilles. Elle est elle-aussi présente dans les bonus. Il s’agit de la scène finale des deux feuilles qui tombent, mais cette fois avec des dialogues. Cependant, bien qu’elle soit réussie, je préfère celle finale, sans dialogue.

On découvre aussi un autre court-métrage : Mickey Patine. Ce film d’animation met en vedette Mickey, Donald et Pluto. Il a servi d’inspiration pour la scène de la glace.

Le segment suivant est Mise en place de l’équipe, qui parle de la façon dont Walt a mis en place son équipe pour faire ce film.

Une histoire racontée en musique parle du travail fait sur la musique du film, un reportage commenté par les compositeurs de ce film.

Ensuite, on passe à La première animatrice de Walt, qui parle de l’animatrice Retta Scott. Elle a animé les chiens qui attaquent Féline. Vraiment, un document passionnant et très intéressant.

Enfin, on termine avec l’héritage de Bambi, qui parle de l’héritage et de l’influence qu’a laissé ce film pour les films suivants.

Bref, La réunion de Travail de Walt est un bonus passionnent, qui est très détaillé. On entre dans les coulisses du film durant le visionnage du film.

Maintenant, on passe à la chanson supprimée « Twitterpated », qui à l’origine est une chanson abandonnée et chantée par le hibou. Elle parle de la relation amoureuse avec Bambi, Pan-Pan et Fleur. Cette séquence est abandonnée au profil de celle qu’on voit dans le film.

Le prochain de la liste est la galerie d’images. Beaucoup plus nombreuses que sur l’édition précédente, on présente beaucoup de choses, tel que des peintures de Tyrus Wong, des animations des personnages, des storys-boards, etc.. On en présente des images supplémentaires de celles proposées dans la fonction Disney Second Screen.

On termine la liste des bonus par un jeu interactif : Le Grand Livre du Savoir de Disney. C’est un jeu où on peut poser des autocollants des personnages sur n’importe quel décor du film.

Le reste des bonus sont tous tirés des éditions précédentes. Il y a deux scènes coupées (différentes des inédites en Blu-Ray), un making-of du film, un extrait de l’émission  »Les trucs du metier », le Documentaire Les Archives Disney, le court-métrage de Silly Symphony : Le Vieux Moulin et la bande-annonce cinéma originale.

Le Blu-Ray est vendu avec un DVD du film. Ce dernier propose un bonus non proposé sur le Blu-Ray et qui était sur l’édition précédente : L’encyclopédie Disney Pedia : Les amis de la forêt de Bambi.

Conclusion

Bambi fait un début remarquable en Blu-Ray. Bien qu’il soit livré avec un seul disque Blu-Ray, il est proposé avec un transfert exceptionnel et une immense quantité de bonus. Les suppléments proposés vont au-delà de l’essentiel des coulisses du film. Une édition que tout fan doit posséder. Recommandé !

Articles associés

A propos de WCD199317

Je suis le modérateur de Disney Magie. Je suis passionné de films d'animations, de musique, de doublages, de littératures et des sorties vidéos.
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>