Critique : Édition Diamant du Blu-Ray US de La Petite Sirène

Le 1er octobre 2013 marque le début aux Etats-Unis de La petite sirène en édition Diamant, en Blu-Ray et Blu-Ray 3-D. Malgré que je possède le Blu-Ray 3-D, n’ayant aucun équipement pour le lire, je vais vous critiquer le Blu-Ray seulement.

Mon avis

La petite sirène est inspiré du conte de Hans Christian Anderson. Premier conte de fée à être adapté par Disney depuis La belle au bois dormant, c’est Ron Clement et John Musker (qui avaient déjà réalisé Basil) qui ont eu la tâche d’écrire le scénario et de produire ce film. Ce film a été produit à l’époque des productions de Basil et d’Oliver et Compagnie. Après le désastre scénariste de Taram et le chaudron magique et surtout, les films sans prétentions Basil et Oliver et compagnie, ce film retrouve enfin toute sa splendeur d’autrefois et offre vraiment le chef-d’œuvre qui a marqué le cinéma en apportant une histoire très bien ficelé, très forte, tellement d’émotion qu’on en pleure souvent et il y a aussi de l’humour très subtil. Il a remonté d’ailleurs dans mon estime depuis ma redécouverte en 2009. C’est d’ailleurs, avec Rox et rouky, mon Disney phare des années 80. Les personnages sont haut en couleurs et on s’attache aux instants de leurs apparitions. Ariel fait partis des femmes rebelles qui ont envie d’être libre comme l’air et qui se rebelle contre l’autorité de son père pour aller voir les humains. Elle a également la curiosité de vouloir des choses sur le monde humain. C’est d’ailleurs ma 3e princesse préférée (après Anna et Cendrillon). Sébastien est un personnage touchant et très drôle, il nous mets de bonne humeur , dont lorsqu’il parle du baiser ou à la fin du film. Ursula est une méchante digne de ce nom, elle nous fait froid aux yeux à chaque apparition et la scène finale où elle prends le contrôle des sept mers m’en fait des frissons. Éric n’est pas un personnages très présent dans le film et ne fait absolument pas partis des plus appréciés, mais il reste un prince qui est la clé pour réaliser le rêve d’Ariel. Les autres personnages sont aussi aux rendez-vous et ils nous donne tous de la bonne humeur.

0Les décors de l’océan sont très beau et donne la tristesse que dégage le film, notamment la scène de Parmi ces gens. La BO, composé par Alan Menken et Howard Ashman (décédé en 1991 du SIDA pendant les productions de La belle et la bête et Aladdin). Les chansons restent dans la tête dés la première écoute, que ce soit Parmi ces gens (Partir là-bas), Sous l’Océan ou encore Un doux Baiser (Embrasse-là en France). Bien que j’ai grandis avec la VFQ, ma préférée resteras celle de Claire Guyot qui a une magnifique voix et elle apporte l’interprétation juste sur le personnage.

C’est un Disney que j’adore, qui a sa place dans mon top 10 et qui continue de me faire rêver, je ne m’en lasserais jamais.

Image

Parlons de cette édition. Cette édition propose un transfert de toute beauté. Ce film a bénéficié d’une belle restauration, sur lequel il a été nettoyé à fond, pour laisser place à une image très nette et de toute beauté. Alors que l’édition précédente n’avait subit aucune restauration, ne reprenant que le master présent sur les VHS, celui-ci est vraiment très nette, avec plein de détails qu’on ne voyait pas en DVD, dont notamment dans les paysages du chateau d’Éric. C’est une édition satisfaisante et une amélioration par rapport au DVD.

Cependant, plusieurs bourdes ont été effectués sur cette sortie. Lors de la séquence Parmi ces gens (Partir Là-bas en france), deux images ont été inversés à la fin de la chanson, ce qui entraine d’une désynchronisation des mouvements des lèves et voix (autant en VO qu’en VF). En plus, un fondu entre deux séquences (la transition pour Ecoutille) a été purement et simplement supprimé et enfin, un problème de pellicule est présente lors de la séquence d’Ursula. Un système d’échange a été effectué quelques jours après sa sortie et les premiers pressages peuvent être considérés rares, car les nouvelles copies ont la version corrigé.

Menus et langues

Le menu est animé, qui est exactement le même que celui de 2006, à savoir la somptueuse image d’Ariel qui est sur le rocher sur un décor bleu. En plus, le menu est interactif et il se souviens d’où vous êtes rendus dans le film si vous fermez votre lecteur Blu-ray.

Le film est proposé en anglais DTS-HD 7.1 , en français (Québécois), espagnol et portugais Dolby Digital 5.1.

Bonus

Cette édition offre une interactivité impressionnante. Tous réunis sur un seul disque, il est proposé avec une grosse quantité de bonus, dont plusieurs sont tirés des éditions précédentes. Les nouveaux sont tous très pertinents et apporte davantage d’infos sur le film.

Cette édition marque l’utilisation de la fonction Disney Intermission, qui permet d’accéder à de jeux ou du karaoké lorsqu’on appuie sur pause le film. On peut aussi désactiver cette fonction si on va dans la configuration du bluray. Ici, il permet d’acceder au mode Chantons ensemble Karao-crabe, qui permet de chanter les chansons du film. Cependant, il n’est seulement disponible qu’en anglais, quel que soit la langue choisis. Ce mode est également disponible dans le menu du blu-ray

S’en suit le vidéoclip Part of your world de Carly Rae Jepsen. L’interprète de Call Me Maybe, nous offre une belle interprétation, fidèle à  l’interprétation du film. Vraiment, une vraie chanson respectant la chanson d’origine.

On passe à @DisneyAnimation, un documentaire qui permet de visiter les animateurs dont ce film a largement aidé à vouloir travailler au studio Disney.

On a également un personnage supprimé: Harold le triton, prévue à l’origine pour le film, mais supprimé à la dernière minute, par manque de place. C’est vraiment regrettable, car elle renforce plus l’hypocrisie qu’incarne Ursula et le piège qu’elle a tendu et qu’on verra plus tard pour Ariel.

On passe maintenant à Sous la surface: L’art de prendre le réel pour modèle, un documentaire sur les personnages qui ont servi de modèles pour l’animation des personnages et pour plusieurs scènes, dont Parmi ces gens (Partir là-bas) et la rencontre d’Éric et Ariel (lorsqu’elle est muette).

S’en suit Conférence d’Howard, une vidéo sur la conférence d’Howard d’Ashman pour sa vision du film. On accède aussi à plusieurs démos des chansons du film qu’il a enregistré lui-même, dont Les poissons. D’une durée de 18 minutes, c’est un solide retour en arrière sur cette conférence.

La section des nouveaux bonus se termine par Parmi ces gens: Le voyage de Jodi Benson à Fantasyland, un domentaire sur le nouveau manège du film en construction à Fantasyland, avec une visite de Jodi Benson (La voix anglaise d’Ariel).

Le reste des bonus sont tous des bonus tirés de l’édition précédente sorti en 2006. Il comprends sept scènes supprimées. Ensuite, on passe à la section Les coulisses de Disney qui comprend un making-of, le documentaire Avertissement de tempête: L’Équipe des effets spéciaux, le documentaire L’histoire derrière le récit, le court-métrage La petite fille aux allumettes, une présentation préliminaire du projet de la chanson Sous L’océan, la bande-annonce cinéma de 1989, les documentaires John et Ron se caricaturent l’un l’autre, Les animateurs parlent de leurs personnages et Clements et Musker présentent  »La poignée de main Petite sirène ».

La visite des bonus de 2006 n’est pas fini, il comprends aussi une sélection des chansons, le vidéoclip Kiss the Girl par Ashley Tisdale, un commentaire audio avec John Musker, Ron Clements et Alan Menken, un encyclopédie Disneypedia: La vie sous l’océan, le documentaire Un manège qui ne s’est jamais matérialisé et on termine la section des bonus le tour de manège: Aventures sous l’océan: Un tour Virtuel inspiré par l’imagerie Disney.

Le film vient un DVD et une copie digitale. Il existe aussi deux éditions 2-D, soit avec ou sans copie digitale.

Conclusion

La petite sirène marque un très bon début en blu-ray en 2013. Il est proposé avec un très beau transfert et digne du support HD et une immense quantité de bonus, même si la plupart étaient sur l’édition de 2006. Recommandé !

Articles associés

A propos de WCD199317

Je suis le modérateur de Disney Magie. Je suis passionné de films d'animations, de musique, de doublages, de littératures et des sorties vidéos.
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>