Le Bossu de Notre-Dame, une adaptation pas si ratée que ça !

Le film d’animation des studios Disney, « Le Bossu de Notre-Dame », est sortit en 1996 sur les écrans de cinéma. Certains l’ont adoré, mais d’autres l’on pointaient du doigt car il ne respectait pas totalement le roman dont il était inspiré. Laisses-moi t’expliquer le pourquoi du comment.

Victor Hugo

Victor hugo, écrivain français, auteur du roman à succès Notre-dame de Paris.

Une histoire de Victor Hugo

Pour ceux qui l’ignorent encore (sait-on jamais ^^), Le Bossu de Notre-Dame est inspiré du roman de Victor Hugo : « Notre-Dame de Paris« .

C’est le vieux monsieur qu’on voit sur la photo ?

Oui oui, c’est lui Victor Hugo 😉

En 1831 et 1832, il publie son roman à travers 11 livres (et oui, rien que ça). L’histoire est longue… et pas vraiment destinée à un jeune public en fait :/

Alors forcément, quand Disney décide d’en faire un film d’animation, il devient évident que bon nombre de scènes vont devoir être modifiées, voir  complètement supprimées. Pour dire vrai, Disney a même enlevé des personnages – comme Fleur de Lys par exemple – le but étant de simplifier l’histoire.

Une adaptation difficile à mettre en oeuvre

Et oui, faire tenir un roman si grand, et une histoire si complexe, dans un film d’animation d’une heure et demi, c’est facile à critiquer, mais c’est sûrement pas aussi simple à faire 😉

A la sortie du film, beaucoup ont été déçus parce que c’est LE point noir du film (et à mes yeux, le seul petit défaut). Alors oui, le film aurait pu être plus fidèle au roman d’origine, mais il faut savoir que la fin du roman est triste (super triste), des personnes importants perdent même la vie :(

Quelques exemples

Disney a respecté certains détails du roman. Par exemple, toute l’intrigue se déroule bien à Paris (en France) en 1482 comme l’indique les premières images du film. La cathédrale est un décor important aussi bien dans le livre que dans le film.

A cause du fait que le roman est raisonnablement trop difficile à adapter au cinéma, et qui plus est, pour un film d’animation destiné à un jeune public, il faut savoir que Le Bossu de Notre-Dame n’est pas une adaptation du roman, le film ne fait que S’INSPIRER du roman de Victor Hugo, nuance.

Le début du film ne correspond pas du tout au début de l’histoire telle que racontée dans le roman. Il manque un personnage centrale. Disney a en fait pris des morceaux de l’histoire. Les réalisateurs ont constitué ensuite un puzzle crédible, et c’est comme ça qu’est né Le Bossu de Notre-Dame.

Des personnages que l’on connait bien…

On retrouve bien Clopin (de son nom complet Clopin Trouillefou), c’est en fait un mendiant qui distrait la foule. Certes, dans le roman, il ne pousse pas la chansonnette, mais il est bien là ! Disney lui a donné cependant une place plus importante puisque dans le film, c’est Clopin qui raconte l’histoire.

Bien sûr, Quasimodo, le sonneur de cloches, est dans le film comme dans le livre, élu « Roi des Fous » à cause de sa laideur. La scène où Esmeralda se montre une âme charitable pour ce pauvre Quasimodo au début du film est bien reprise, mais pas dans le même contexte, et le film l’a développe plus que le roman n’en parle. Disney a toutefois respecter le fait que Frollo fait quasiment ce qu’il veut du jeune homme difforme. Petit détail, dans le roman, Quasimodo est sourd. Bien sûr, cela n’aurait pas aider le film, et le personnage avait sans doute assez de défaut comme ça…

Et parlons-en de ce grand homme raciste tout vêtu de noir. Le juge Claude Frollo est assez bien représenté. Dans le film comme dans le roman, c’est un homme froid, qui détestent les bohémiens plus que les femmes. Il nourrit une passion dévorante pour la belle Esmeralda. Dans « Notre-Dame de Paris », il recueille Quasimodo, abandonné sur le parvis de la cathédrale, et finit même par s’attacher à lui. Mais dans le roman, l’archidiacre de Notre-Dame, c’est lui et lui seul !

Phoebus (de Châteaupers), capitaine de la garde, est lui plus aimable dans le film que dans le roman (et pas qu’un peu !). Dans le livre, il ne fait que profiter de l’amour que lui porte Esmeralda, il n’a en fait pas le moindre sentiment pour elle et prépare même son futur mariage avec une autre femme. Dans l’histoire d’origine, Phoebus est bien blessé par Frollo, mais contrairement à la version de Disney, il ne participera pas à la délivrance d’Esmeralda. Bien au contraire, dans le livre, il est insensible au sort de la bohémienne.

Esmeralda, la danseuse avec les traits d’une égyptienne, est aussi belle dans le film que décrite dans le roman. Elle tombe amoureuse de Phoebus, et possède bien une chèvre dressée qui répond au nom de Djali, Disney n’a pas inventé ce personnage là 😉 Elle sera bien accusée de sorcellerie, mais c’est la pendaison qui l’attend, et non le bucher. Frollo, comme dans le film, lui proposera de rester avec lui et elle refusera (à deux reprises dans le roman). Elle est finalement sauvée par Quasimodo sur le lieu de son exécution. Le sonneur de cloches l’emmène dans la cathédrale et la protège ainsi grâce au droit d’asile.

(ATTENTION : le paragraphe qui suit révèle la fin du livre !!) Comme dans le film, Quasimodo va peu à peu s’opposer à Frollo, particulièrement influencé par ses sentiments pour Esmeralda. Et comme dans le film, le juge tombera du haut des tours de Notre-Dame. Sauf que (et là c’est le drame), comme Phoebus n’est pas aussi gentil dans le film que dans le roman, il ne sauvera pas Quasimodo, et notre héros finira par trouver la mort à son tour. Esmeralda sera rattrapée par les gardes et cette fois, personne ne viendra la sauver, elle aussi connaitra une mort tragique dans le roman de Victor Hugo. (Je t’avais bien dis que c’était super triste…).

…et d’autres oubliés.

Un personnage important manque à l’appel dans le film, il s’agit de Gringoire, le poète. L’intrigue tourne pourtant autour de lui dans le roman.

Parmi les personnages oubliés, il manque aussi Fleur de Lys, la véritable petite amie de Phoebus et dans le roman, elle est très jalouse d’Esmeralda à cause de sa beauté.

Et saviez-vous que Frollo avait un frère ? Il s’appelle Jehan, Frollo a beaucoup d’affection pour lui mais ce dernier est trop dépensier.

On pourrait même se dire que la jeune femme au début du film qui tente de sauver son enfant, est probablement Gugule. Et il en manque d’autres des personnages, que je ne vous cite pas ici… Allez lire le livre 😉

La cathédrale Notre-Dame de Paris

Le célèbre roman de Victor Hugo met en avant la Cathédrale Notre-Dame de Paris, en France. Disney s’en est inspiré pour une scène chantée avec Quasimodo : « Rien qu’un jour ». Le but étant de donner une vision de la ville de Paris vu d’en haut des tours, à travers les yeux du sonneur de cloches.

La Fête des Fous et la Cour des Miracles

La fête des Fous n’est pas une invention des studios, on la retrouve aussi dans le roman de Victor Hugo. Sauf qu’il s’agit d’élire le « Pape des Fous » et non le « Roi des Fous » (le second sonne mieux de toute façon). Voilà une petite différence entre le film et le roman, probablement la seule que les puristes auront accepté.

La cour des miracles n’est pas plus une invention des studios Disney. C’est un lieu qui est même assez bien représenté dans le film. Et montrer des crânes humains sans effrayer les enfants, ce n’est surement pas chose facile. :)

Ce n’est que mon avis…

Sachant très bien ce que raconte le roman de Victor Hugo, j’ai tendance à préférer la version de Disney, plus féérique (oui, j’aime les fins heureuses, na !), et surtout plus simple à comprendre pour un jeune public. Car ne l’oublions pas, Disney n’a pas pour vocation de sortir des films d’animation violents ou pouvant choquer les plus petits.

Voilà pourquoi, dans ma critique du Bossu de Notre-Dame, je ne m’étends pas sur ce défaut du film. Pour critiquer justement, il faut savoir prendre le contexte en compte. Et se mettre à la place de l’autre, c’est le meilleur moyen de comprendre les raisons de ses choix. :)

Articles associés

Daya

A propos de Daya

Passionnée par l'animation, et particulièrement par Disney, j'aime beaucoup les films d'animation d'hier et d'aujourd'hui. Je suis la créatrice de ce blog et du site internet "Disney Magie".
Bookmarquez le permalien.

One Comment

  1. Rétrolien:Le Bossu de Notre-Dame, un pur chef d’oeuvre d’animation - Disney Magie Club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>